Edito


Guerre des Talents : comment tirer notre épingle du jeu ?
Mondialisation de l’économie, mobilités de plus en plus courantes, départ imminent des seniors à la retraite… La gestion des Hommes devient, aujourd’hui plus que jamais, un levier incontournable de productivité… Comment allons-nous, à notre échelle, contribuer à cette évolution pour en sortir gagnants ?
Nous ouvrons ici un espace de dialogue et d’échange sur cette problématique des Talents… Qu’en pensez-vous ? Quelles en sont les conséquences dans votre activité professionnelle ? Dans votre secteur ?

 Patrick Levy-Waitz

REAGISSEZ





Etats-Unis : la gestion des Talents est-elle dans votre ligne de mire ?

Selon un cabinet américain de prospective (IDC Survey), la plupart des entreprises n’ont pas encore anticipé la pénurie de Talents.

Les statistiques sont effrayantes. Aux Etats-Unis, un Baby Boomer atteint la soixantaine toutes les 10 minutes et d’ici 2011, plus de 75% de cette génération partira à la retraite.

D’ici 2016, le nombre d’emplois nécessaires pour soutenir la croissance économique dépassera de 3 millions les projections de forces de travail.

Pourtant, si la majorité des DRH ont remarqué une pénurie croissante de candidats entre 2005 et 2006, peu sont ceux qui ont pris la mesure de la situation.

 

                                            > Lire la suite



Pour la première fois, un livre fondé sur les regards croisés d’un chef d’entreprise et d’un observateur de la vie économique décortique en profondeur le malaise des cadres.

Dans leur essai, «J’aime ma boîte, elle non plus», Patrick Levy-Waitz et Yves Messarovitch ne se contentent pas de comprendre les cadres, d’analyser leur désarroi et leur difficulté à évoluer dans un environnement incertain et sous contrainte financière.

Ils ont pour ambition de les aider à s’en sortir, à y croire de nouveau
. Bourré d’anecdotes et de cas concrets, replaçant l’homme au cœur de l’analyse, l’ouvrage propose aux cadres de nouvelles pistes de réflexion. Et aussi des raisons d’y croire. Car, selon les auteurs, tous les signaux indiquent que l’homme aura le dernier mot. Qu’elle le veuille ou non, l’entreprise de demain sera humaniste ou ne sera pas.
  



 Inscrivez-vous à la newsletter
Sondage
  Quelle est votre principale motivation au travail ?